Stadium

Stadium



RSS   Contact   Twitter

L'Athletic Bilbao fait ses adieux au mythique stade San Mamés
Stade : Estadio San Mamés Projet : San Mames Barria   07/06/2013

La Cathédrale San Mamés de Bilbao a accueilli cette semaine sa dernière rencontre de football entre une équipe de Bilbao et une sélection régionale. Vainqueur de 8 titres de champion d’Espagne (3ème club le plus titré derrière le FC Barcelone et le Real Madrid), 24 Coupes d’Espagne et deux finales d’Europa League, l’Athlétic Bilbao va déménager dès l’an prochain dans une enceinte ultra moderne de 53,000 places, construite à quelques mètres du stade centenaire San Mamès.

Au premier plan, le stade San Mamés, au second plan, le futur stade San Mamés Barria

Le stade a été construit en 1913 juste a coté de l’asile San Mames de Bilbao, d’ou le nom de l’enceinte. Les joueurs du club  sont surnommés « Los Leones » (les lions) en référence à la légende de Saint Mammès, martyr chrétien de la Rome antique qui aurait apprivoisé les fauves censés le dévorer. C’est d’ailleurs au tout début de son existence que le stade a pris de nom de « Cathédrale ».  En effet, les supporters ne disaient pas qu'ils allaient à San Mamés, mais "à la cathédrale", afin de faire la distinction avec l'église de l'asile.

Imaginé à par l’architecte Manuel María Smith, le stade avait une capacité initiale de 3,500 spectateurs. Le match inaugural opposa l’Athletic Bilbao au Racing Irun. Durant ce match, c’est le basque Rafael Moreno Aranzadi, plus connu sous le nom de « Pichichi », qui inscrit le premier but de l’histoire du stade après seulement 5 minutes de jeu. Aujourd’hui encore, les supporters rojiblancos rendent hommage au goleador de Bilbao, emporté par le typhus à l’âge de 29 ans. A chaque fois qu’une équipe se rend pour la première fois à San Mamés, le capitaine vient déposer juste avant le coup d’envoi une gerbe de fleurs devant  la statue en honneur au joueur, situé dans la tribune principale (statue qui sera transférée dans le nouveau stade). Rafael Moreno Aranzadi a également marqué le football espagnol puisque chaque année, le trophée « Pichichi » récompense le meilleur buteur de la liga espagnole.

Le capitaine du Celtic Glasgow dépose une gerbe de fleurs

Au fil des années, le stade centenaire a été rénové plusieurs fois.  En 1953, une toiture en béton armée, la plus imposante d’Europe, couvre la tribune principale du stade. Elle est portée par un arc, aujourd'hui symbole de l'enceinte,  qui sera conservé et exposé à Bilbao, en souvenir de l’ancien stade. San Mamés a été rénové et agrandi pour la Coupe du Monde 1982 en Espagne. A cette époque, la capacité du stade était de 46,223 spectateurs mais a depuis quelques années été réduite à 39,750 places afin d’être en règle avec les directives de sécurité de la Fifa.

Ambiance lors du match d'Europa League face au Sporting

Depuis les années 2000, le stade fait très régulièrement de plein en accueillant en moyenne 35,000 spectateurs par match. C’est d'ailleurs devant ce constat et le souhait de faire progresser le club que les dirigeants ont lancé le projet de nouveau stade, nommé « San Mames Barria ». Il y a quelques mois, Luis Fernandez, entraîneur de l'Athletic Club de Bilbao entre 1996 et 2000 déclarait : "Bilbao sans San Mamés, ce serait comme Paris sans la Tour Eiffel". Mais aujourd'hui, les travaux du nouveau stade sont déjà bien avancés. Comme le montre la photo ci-dessous, la destruction de l’actuel San Mamès est maintenant nécessaire à la poursuite des travaux, qui devraient s’achever pour la reprise de la saison 2013-2014.

Agur San Mames ! 1913 - 2013


Top commentaires
django
58  
Leur nouveau stade est sublime .. ! Superbe
07/06/2013
django
54  
Anneau VIP beaucoup plus discret qu'à Lille !
07/06/2013
Commentaires des internautes
mando
45  
Moué, il a surtout rien d'original... encore 2 anneaux séparés par une rangée vip, comme la plupart des nouveaux stades.
07/06/2013
max57530
50  
Les nouveaux stades se ressemblent de plus en plus, une illustration du football moderne ...
08/06/2013